Day 54 : mes nouvelles habitudes de confinement

Oui, cet article arrive au moment où la France amorce son déconfinement.

Oui, cet article aurait du être publié il y a quelques semaines.

Mais vous commencez à me connaître, je ne fais rien comme les autres. Et je voulais aussi prendre le temps nécessaire pour préparer cet article. Parce qu’il va aussi me permettre de revenir tranquillement ici.

On se retrouve donc aujourd’hui pour parler de ces nouvelles habitudes que j’ai prises avec le confinement ou de ces anciennes habitudes que j’aurais du prendre que le confinement m’a aidé à consolider et garder. Hygiène de vie, organisation, anciens projets, nouvelles envies… J’ai essayé de regrouper l’ensemble de ces changements dans cet article en espérant qu’il vous inspirera un peu ou que vous vous retrouverez dans ces lignes. N’hésitez pas à me partager vos nouvelles habitudes suite au confinement en laissant un commentaire à la fin de cet article.

1. Nouvelle routine, meilleure organisation

Dès le début du confinement nous savions que celui-ci allait durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Alors j’ai commencé par m’imposer une organisation bien huilée : pas de réveil plus tard que 8h30, sauf le week-end où je ne paramètre jamais de réveil ; essayer de ne pas me coucher plus tard que 23h (résolution qui n’a tenu que les premières semaines, le confinement ayant vite perturbé ma qualité de sommeil) ; une sortie par semaine (voire une sortie tous les 10 jours) pour faire mes courses ; un ensemble d’outils et guidelines bien ficelés pour m’aider à rester occupée et à oublier le temps qui passe.

Et ces 5 outils m’ont permis de garder la tête haute et le moral pendant ces 2 mois de confinement et vont me permettre de garder ces bonnes habitudes au-delà du confinement :

>> une To-Do List & un planning hebdomadaire : sur deux supports – digital, sur mon iPhone/MacBook, & écrit, sur une ardoise à l’appart – afin de les avoir en ma possession à n’importe quel moment. Ce duo me permet d’organiser mon temps en gardant mes objectifs en tête : les tâches administratives et ennuyeuses à ne pas oublier, les articles à écrire et documenter pour le blog, les appels personnels ou professionnels à passer…

>> un Meal Planner : sur papier, affiché sur mon réfrigérateur pour faciliter la préparation de mes repas tout au long de la semaine mais surtout pour aider la rédaction de ma liste de courses. Ainsi, je peux préparer certains repas en avance mais surtout, je ne me perds pas dans certains rayons en faisant mes courses et j’achète uniquement ce dont j’ai besoin (au revoir très chers oursons à la guimauve…).

>> un Training Planner : l’un des principaux objectifs de ce confinement pour moi était de reprendre le sport et de manière régulière. Aussi pour des raisons physiques que psychiques et morales. Pour ce planning sportif, je l’organisais autour de 3 outils : les sessions de sport live sur YouTube par Sissy MUA, le planning d’entraînement live sur Instagram de Danielle Peazer et les séances de yoga ou de renforcement musculaire de l’application « Nike+ Training ». Et dans les prochains jours, je vais essayer de reprendre le jogging. Idéalement, j’essayais de faire 1h à 1h30 de sport par jour. Je n’ai pas réussi à m’y tenir tous les jours, mais j’ai au moins réussi à insuffler un peu plus de sport dans ma routine. Et dorénavant, je vais prendre le temps de garder cette habitude.

>> mon Bullet Journal : je le tiens de manière irrégulière depuis 3 ans maintenant, si bien que j’utilise toujours le même carnet Moleskine, trois ans plus tard. Ce petit carnet regorge de tickets de cinéma, citations, échantillons, cartes de visite… Mais aussi de planning hebdomadaires, de wishlist, d’entrées de journal, de croquis de prêt-à-porter… Ce petit carnet est le gardien d’une bonne partie des trois dernières années de ma vie et m’aide la plupart du temps à garder les pieds sur terre et à rallumer la lumière dans les moments les plus sombres (#PotterHeadForever). Et avec ce confinement, j’ai eu besoin de retrouver cet échappatoire. Alors je l’ai repris petit à petit, esquissant de nouveaux thèmes pour accompagner mes entrées mensuelles et retrouver petit à petit ma créativité. Et cela me permet de coucher mes idées noires sur le papier pied, d’organiser ma semaine et de conserver tout ce que je souhaite au même endroit.

2. Nouvelle routine, meilleure hygiène de vie

Grâce au confinement, j’ai appris à prendre du temps pour moi et à apprécier de lever le pied, de ralentir mon rythme. Entre mes études en Angleterre, mon stage de fin d’études à Paris, l’écriture de mon mémoire, la création de mon poste de chef de projet événementiel et du service correspondant chez Good Morning, poste que j’ai occupé pendant deux ans avant de prendre un nouveau départ en tant que chef de projet événementiel chez Paris Society côté Pearl et enfin l’achat de mon appartement, je n’ai pas vraiment pris le temps de respirer ou de m’occuper de moi au cours de ces quatre dernières années. Et peut-être même un peu plus. J’ai toujours eu besoin d’avoir 1000 projets en tête, des to-do list longues comme mon bras, des dizaines d’envies. Une déformation professionnelle je pense, ahah !

C était donc pour moi l’occasion de reprendre en main mon hygiène de vie, de me poser les bonnes questions et de me remettre au centre de mes préoccupations pendant quelques temps. Alors j’ai ralenti, j’ai levé le pied et j’ai passé les premiers jours du confinement à jouer avec la Duchesse H, faire du tri dans mes affaires, ranger mon appartement, écrire, cuisiner et regarder des films et des séries.

Puis pas à pas, j’ai bousculé mes habitudes pour améliorer mon hygiène de vie : dormir environ huit heures par nuit, prendre le temps de manger et ne pas avaler mes déjeuners/dîners en 10 minutes, prendre le temps de petit-déjeuner en écoutant un podcast ou en lisant un livre. J’ai aussi repris mon rééquilibrage alimentaire en cuisinant plus, en réduisant ma consommation de glucides, de mauvais gras et de sucres transformés. Alors cela n’est pas simple tous les jours car j’ai un « appétit émotionnel » et lors de mes baisses de moral j’ai surtout envie de comfort food et d’oursons à la guimauve. Mais je prends le temps de le faire, je me laisse des marges de manoeuvre et le droit à l’erreur. J’ai encore plusieurs kilos à perdre et le confinement m’aide à aborder cela de manière plus sereine et moins impérieuse et frustrante, en mélangeant une nouvelle routine sportive et une alimentation plus équilibrée et saine. Je commence toutes mes journées avec un porridge et un thé ou une eau chaude citron/gingembre (oui l’Angleterre me manque…) et j’essaie de composer mes repas autour de légumes de saison, viande maigre, quelques épices et des bons gras.

Et puis, ce confinement est surtout l’occasion de changer mes habitudes à l’appartement, notamment en termes de consommation et de déchets. J’essaie d’acheter de plus en plus de produits en vrac (fruits et légumes sans sac, fruits secs dans des sachets en tissus que j’apporte moi-même) de choisir des denrées alimentaires avec le moins d’emballage possible – ce qui n’est pas simple du tout – et d’acheter des produits verts pour tout ce qui est entretien de l’appartement et produits d’hygiène. J’ai d’ailleurs commencé à me renseigner pour faire ma lessive moi-même, alors si vous avez des astuces, je suis preneuse !

3. Nouvelle routine, multiples projets

Passer deux mois enfermée et sans travail (l’événementiel étant l’une des industries touchées de plein fouet par la situation actuelle, je suis en chômage partiel au moins jusque fin août…), c’est surtout l’occasion pour moi de relancer des vieux projets, des projets en suspens ou des projets que je n’avais pas pris le temps de lancer par manque de temps. Je cours toujours après ce fameux temps…

J’ai commencé avec le blog que je n’avais pas nourri depuis plus de 6 mois et qui me manque terriblement. Lipsticks & Sparkles est une partie de moi et m’a toujours aidé à y voir plus clair, à avancer. Et puis, je suis toujours animée par cette soif de découvrir et de partager mes découvertes avec les personnes qui m’entourent alors j’ai besoin d’alimenter ce petit coin sur le net qui est le mien. Je n’ai pas été aussi régulière et prolifique que je l’aurais souhaité mais remettre la main dans l’engrenage m’a fait beaucoup de bien et je reprends petit à petit un rythme de publication régulier. Je ne dis pas que cela sera toujours le cas, surtout lorsque je pourrais reprendre le travail, mais je vais faire le nécessaire pour produire des contenus nombreux et qui me correspondent afin de pouvoir alimenter cet espace comme je le souhaite. Et en espérant que vous y trouverez des sujets qui vous intéressent et un peu d’étincelles à mettre dans vos quotidiens.

Qui dit reprise du blog, dit aussi reprise d’Instagram. Pour moi l’un ne va pas sans l’autre, même si j’ai tendance à alimenter un peu plus Instagram. Je retravaille en ce moment la ligne éditoriale de mon compte, je prépare des rendez-vous hebdomadaires ou quotidiens qui seront liés au blog mais aussi complètement indépendants et j’ai envie de m’éclater un peu plus avec cet espace. La photo a toujours été pour moi un moyen d’expression mais surtout un moyen de figer dans le temps des choses que j’aime et que je ne veux pas oublier. Instagram est aussi devenu, avec Pinterest, une source d’inspiration pour mon travail, pour certains éléments de ma vie personnelle et j’ai envie de pouvoir y retrouver ce côte inspiration en partageant mes coups de coeur cosmétiques ou déco ou même lié à l’événementiel. Je ne sais pas encore sous quelle forme je le ferai mais restez connectés et vous découvrirez cela très vite (d’ailleurs si vous n’êtes pas encore abonnés : @manon_sparkles) !

Passer (au moins) deux mois à la maison, c’est aussi l’occasion pour moi de m’attaquer à la déco de l’appartement et à certains petits travaux manuels : le papier peint de la salle à décoller, réfléchir à la peinture qui le remplacera, déplacer les meubles de toutes les pièces – plusieurs fois ! – poncer le plan de travail de l’îlot central pour retrouver une teinte de bois plus naturelle ou le repeindre dans une teinte totalement différente… Je passe de longues heures sur Pinterest à la recherche d’inspirations aménagement et déco, de la couleur que j’imaginais pour s’accorder avec l’ambiance que je veux créer à l’appartement… Et je passe aussi de longues heures à créer des éléments de déco, de rangement. DIY mood full on : l’ardoise pour planifier ma semaine, un panier confortable pour la Duchesse H, des petites étagères pour la cuisine…

Mais surtout, j’ai repris l’un des projets qui traine dans ma tête depuis plusieurs mois, voire plusieurs années : la couture. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours adoré coudre, jouer avec les tissus, les matières. Et je me suis toujours dit qu’un jour je créerai mes propres pièces, qu’elles soient totalement neuves ou des versions améliorées de pièces de mon dressing. Un pull en laine dont je changerai la coupe, un bustier que je pourrais à partir d’un fond de robe, de chutes de dentelles et de quelques perles… Alors j’ai ressorti mon bloc de Canson® à croquis, mes crayons et feutres de couleur et mon livre pour apprendre à dessiner des croquis et des pièces de prêt-à-porter. Les premières esquisses ne sont pas très concluantes, ni brillantes mais sont déjà une base de travail que j’espère concrétiser et développer dans les prochaines semaines.

L’un des derniers projets que m’aura aidé à concrétiser cette période d’isolement est sûrement celui qui aura le plus d’impact sur mon avenir et que j’essayais de concrétiser depuis plusieurs années : une formation pour obtenir ma certification de Wedding Designer. J’en rêve depuis aussi longtemps que je rêve de faire de l’événementiel pour les particuliers. Je n’avais pu faire les démarches nécessaires jusqu’à maintenant par manque de temps ou de financement mais grâce à mon CPF et à la situation actuelle, j’ai plusieurs mois de libre pour entamer la formation adéquate et qui sera entièrement financé par mon compte de formation. J’ai déjà reçu tous les cours de la part de l’école qui dispense la formation, ainsi que l’étude de cas que je devrais rendre à la fin de la formation pour accéder à l’examen final. Et dire que je suis surexcitée à l’idée de commencer cette formation est un euphémisme ! Cette partie de mon univers fera partie de la nouvelle ligne éditoriale de mes plateformes et si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me faire signe, je serai ravie de vous en parler !

Et vous, est-ce que ce confinement vous a rendu plus créatif, plus sportif ou vous a permis de reprendre en main des projets que vous aviez laissé de côté ? Est-ce que le confinement vous a apporté un peu de positifs ? Je serai curieuse de savoir ce que vous avez pu faire pendant ces deux mois et d’en parler avec vous. N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

With all my love,

Manon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s